jeudi 25 juillet 2013

frégate spéciale (2) : l'Ondine Ghia (1)

Une photo de la frégate 'ondine' réalisée par GHIA, en "plastoc" :
(plus de détails dans les posts à venir)


samedi 20 juillet 2013

Un peu de mécanique (1) : le pont des frégates

Pour les 9000 visites du blog (!!!) et comme l'indique le titre, ce post concerne la mécanique et plus particulièrement le pont de la frégate.
Il faut savoir qu'il existe deux types de "démultiplicateur" (appellation Renault) montés sur les frégates.
 
Le premier, le type 6 :
C'est un pont Renault "suspendu" de rapport 7 x 34.
 
Il remplit sont office mais est difficile à régler (jeu entre pignon d'attaque et couronne de différentiel).
 
Les ponts de frégate ne sont pas 'rigides' comme ceux de la concurrence de l'époque, chaque roue est ainsi indépendante dans sa suspension.
 
Le second, le type 350 :
On remarque tout de suite le mode de fixation (sur des lames transversales) qui lui confère une efficacité plus importante.
C'est un pont "suspendu" hypoïde de rapport 9 x 35.
 
Le changement de modèle de pont a eu lieu en 1957, une année après l'adoption du moteur super étendard (88 x 88).
 
Renault préconise de faire le niveau tous les 5000km :
 
et la vidange tous les 10000km (!) :
 
Sur Mégalow, après avoir trouvé le pont dans cet état :
tout cra-cra, fuyard, et avec trop de jeu, je l'ai remplacé par un pont semblable remis en état (joint, huile, peinture noire...) mais pas pris en photo.